Je fais mon propre yaourt depuis quelques années maintenant et je ne pense pas que je vais y retourner un jour. Non seulement cela me fait économiser de l’argent pour l’épicerie, mais ce yaourt fait maison est vraiment bon. Je mange plus de yaourt maintenant que jamais auparavant.

La méthode que j’ai adoptée est très simple : pas besoin de cultures de yaourt spéciales ou de matériel d’incubation sophistiqué.

Vous pourriez même en faire une fournée ce soir et avoir du yogourt maison pour le petit déjeuner dès demain matin !

De quoi ai-je besoin pour faire du yaourts ?

Tout ce dont vous avez besoin pour faire du yaourt maison est un demi gallon de lait et environ une demi-tasse de yaourt. Le lait entier ou le lait 2 % donne le yaourt le plus épais et le plus crémeux, mais vous pouvez aussi utiliser du lait écrémé si vous le souhaitez.

Pour le yaourt, un yaourt grec ou un yaourt ordinaire convient, mais évitez les arômes ; contentez-vous de yaourts nature non aromatisés.

Lorsque vous achetez du yaourt, vérifiez également que les ingrédients contiennent la mention “Cultures de yaourt actives” – nous en avons besoin !

Ce sont les cultures vivantes qui transforment le lait en yaourt. Le nombre de cultures n’a pas vraiment d’importance ; tant qu’il y en a au moins une, vous pouvez faire du yogourt.

Cela dit, les différentes souches de bactéries ont des avantages différents pour la santé, c’est pourquoi je recherche personnellement le yaourt qui contient le plus grand nombre de cultures répertoriées.

Parmi les plus courantes, citons L. Bulgaricus, S. Thermophilus, L. Acidophilus, Bifidus, L. Casei.

De quel matériel ai-je besoin ?

Tout ce dont vous avez besoin pour faire du yaourt est un pot lourd avec un couvercle. J’aime utiliser un four hollandais de 3 pintes.

Une fois le couvercle mis en place, un pot lourd comme celui-ci fait un travail admirable pour maintenir le lait à une température confortable et assez stable (idéalement autour de 110°F) pendant que les bactéries se mettent au travail pour transformer le lait en yaourt.

Il est également utile de placer le pot dans un endroit isolé et chaud pendant que cela se produit, comme un four avec la lumière allumée ou une glacière de pique-nique avec une bouillotte.

Vous pouvez certainement utiliser une yaourtière ou même un déshydrateur si vous en avez un – ils sont parfaits pour maintenir le yaourt à une température très stable pendant l’incubation – mais vous pouvez faire de superbes yaourts sans eux.

Que faire ensuite ?

Une fois que vous avez cette méthode de base pour faire du yaourt, vous pouvez faire toutes sortes de modifications et d’ajustements.

Certaines personnes aiment ajouter de la poudre de lait sec ou de la gélatine pour obtenir une épaisseur supplémentaire, d’autres aiment filtrer le petit-lait liquide pour obtenir un yaourt dense de style grec.

L’utilisation de différentes marques de yaourts commerciaux pour la culture du lait peut également vous donner des saveurs subtilement différentes et des avantages nutritionnels.

Vous pouvez également essayer d’acheter une entrée spéciale dans un magasin d’aliments naturels, une coopérative alimentaire ou en ligne. Ma ressource préférée pour les entrées intéressantes est Cultures pour la santé.

Faites-vous votre propre yaourt ? Quelle est votre méthode préférée ?

Instructions

Faites chauffer le lait. Versez le lait dans un four hollandais et placez-le sur un feu moyen à moyen-élevé. Réchauffez le lait jusqu’à ce qu’il soit juste en dessous du point d’ébullition, soit environ 200°F.

Remuez doucement le lait pendant qu’il chauffe pour vous assurer que le fond ne brûle pas et que le lait ne déborde pas.

Selon le National Center for Home Food Preservation, cette étape de chauffage est nécessaire pour modifier la structure protéique du lait afin qu’il prenne une forme solide au lieu de se séparer.

Refroidissez le lait. Laissez le lait refroidir jusqu’à ce qu’il soit juste chaud au toucher, entre 112 et 115°F. Remuez de temps en temps pour éviter la formation d’une peau. (Bien que si une peau se forme, vous pouvez soit la remettre en place, soit la retirer pour un en-cas).

Vous pouvez accélérer cette étape en plaçant le faitout dans un bain d’eau glacée et en remuant doucement le lait.

Diluez le yaourt avec le lait. Versez environ une tasse de lait chaud dans un bol. Ajoutez le yaourt et fouettez jusqu’à ce que le mélange soit lisse et que le yaourt soit dissous dans le lait.

Fouettez le yaourt dilué dans le lait. Tout en fouettant doucement, versez le yaourt dilué dans le lait chaud. Cela permet d’inoculer le lait avec la culture du yaourt.

Transférez le pot dans le four (éteint). Couvrez le faitout et placez le pot entier dans un four éteint – allumez la lumière du four ou enveloppez le pot dans des serviettes pour garder le lait chaud pendant qu’il prend (idéalement autour de 110°F, bien que quelques variations soient acceptables).

Vous pouvez également préparer le yaourt dans un déshydrateur laissé à 110°F ou en utilisant une yaourtière.

Attendez que le yaourt prenne. Laissez le yaourt prendre pendant au moins 4 heures ou toute la nuit. Le temps exact dépendra des cultures utilisées, de la température du yaourt et de vos préférences en matière de yaourt.

Plus le yaourt reste longtemps en place, plus il est épais et plus il est acidulé. Si c’est la première fois que vous faites du yogourt, commencez à le vérifier après 4 heures et arrêtez quand il atteint une saveur et une consistance que vous aimez.

Évitez de bousculer ou de remuer le yaourt jusqu’à ce qu’il soit complètement pris.

Refroidissez le yaourt. Une fois que le yaourt a pris à votre goût, retirez-le du four. Si vous voyez du petit-lait aqueux à la surface du yaourt, vous pouvez soit l’égoutter, soit le remettre dans le yaourt en le fouettant avant de le transférer dans des récipients.

Le fait de fouetter donne également au yaourt une texture crémeuse plus consistante. Transférez le yaourt dans des récipients de stockage, couvrez et réfrigérez. Le yaourt fait maison se conserve environ deux semaines au réfrigérateur.

Votre prochain lot de yaourt fait maison. Une fois que vous avez commencé à faire votre propre yaourt, vous pouvez utiliser une partie de chaque lot pour cultiver votre prochain lot.

Il suffit de garder 1/2 tasse pour l’utiliser à cette fin. Si, après quelques lots, vous remarquez des saveurs étranges dans votre yaourt ou que sa culture n’est pas aussi rapide, cela signifie que des bactéries extérieures ont pris résidence dans votre yaourt ou que cette souche devient faible.

Tant que ce lot est encore bon pour vous, vous pouvez le consommer sans danger, mais recommencez à utiliser du yaourt commercial acheté en magasin dans votre prochain lot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *